VITRAIL

Estimation : 400/600 €

Prix de vente : 4 270 €

 

Vitrail représentant le Christ entouré de deux saints personnages et tenant dans sa main un philactère portant le mot Medixcritis

France, fin du XIIème siècle.

Accidents, quelques manques et corrosion du verre.

Dim : 44 X 50

cm.

Exemples comparables :

-      Une multiplication des poissons avec le même fond à croisillons, provenant de Troyes est conservée au Victoria and Albert Museum (C105-1919).

-      Un vitrail avec deux apôtres surmontés d’un ange est conservé au musée des Beaux-Arts de Troyes.

Notre vitrail pourrait avoir été réalisé par l’atelier de verriers qui œuvra à Troyes. Il présente en effet de fortes similitudes avec les fragments aujourd’hui conservés au Victoria and Albert Museum, particulièrement le motif de fond.

 Actuellement seuls 18 panneaux provenant de Troyes dispersés à travers le monde dans des collections publiques ou privées sont connus. Le panneau montrant deux apôtres surmontés d’un ange conservé au musée des Beaux-Arts de Troyes faisait partie d’un ensemble qui initialement comptait au moins cinq verrières.

Leur provenance fait débat. Ces vitraux ont parfois été attribués à la collégiale comtale Saint-Etienne de Toyes, la cathédrale saint Pierre et saint Paul ayant été en partie détruite par l’incendie de 1188. Cependant, certains résultats de recherches archéologiques tendent à les lier à la cathédrale elle-même, plus particulièrement la chapelle axiale de 1182. La présence de ces vitraux est attestée en 1835 par des dessins représentant certains d’entre eux, dont celui du Christ transporté sur le Temple, conservé au Victoria and Albert Museum.

Ces pièces ont été démantelées à la fin du XIXème, début du XXème siècle, période à laquelle elles furent acquises par différents collectionneurs publics ou privés.

La mention  "Nedixeritis" portée sur le philactère est tirée  de l'évangile selon St Mathieu (Math.17 : Nemini  dixeritis visionem, donec Filius hominis a mortuis resurgat (ne dites à personne ce que vous venez de voir jusqu'à ce que le fils de l'Homme rescucite).  

Bibliographie :

-      Sylvie Balcon-BerryTroyes. La cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul, Paris, Monum - Éditions du patrimoine, 2001.

-      Elisabeth C Pastan et Sylvie BalconLes vitraux du chœur de la cathédrale de Troyes, Comite Des Travaux Historiques et scientifiques, 2006.