Henri Ardant (1828-1883) à Limoges pour l’Escalier de Cristal.

Estimation : 300/500 €

Prix de vente : 670 €

 

Henri Ardant (1828-1883) à Limoges pour l’Escalier de Cristal.

Importante jardinière en porcelaine, la bordure dorée à godrons ajourés, le corps mouvementé à fond argenté à décors peint de myosotis centré d’un cartouche ovale orné de deux colombes dans un rosier, surmonté d’un nœud de rubans ajouré, reposant sur quatre pieds à enroulements dorés. Anses latérales à motifs feuillagés dorés.

Marque en creux H.A.&Cie., numéroté 105, et marqué à l’or Escalier de Cristal Paris.

Infimes usures à la dorure.

Dim. : 18.5 X 60 X 27 Cm.

            En 1854, Henri Ardant rachète la manufacture dite du Comte d’Artois, puis s’associe avec divers porcelainiers de Limoges. La grande qualité de son travail lui permet de collaborer avec les grands artistes de son temps tels Charles-Auguste Arnaud ou Albert-Ernest Carrier-Belleuse, qui lui confie les droits sur certains de ses bustes.

            En 1864 Henri Ardant présente deux assiettes dans le goût Chinois à fond céladon à l’Exposition des Amis des Arts, qui inspirèrent au critique Albert Guillemot ces quelques lignes :

 « À mes yeux, le grand mérite de M. Ardant est de chercher et de ne pas s’enfermer dans les sentiers battus : remercions-le d’avoir renvoyé là où vont les vieilles lunes le niais proverbe qui prétend que le mieux est l’ennemi du bien ».

 

            Notre Jardinière a été conçue pour un mariage. En témoignent le décor de colombes et de roses, symbole d’amour, ainsi que les myosotis symboles de la fidélité, et de l’amour vrai grandissant avec le temps.

 

Exemples comparatifs en ventes aux enchères :

- Sotheby’s, Londres, 24 février 2016, lot n° 157, pour une paire de vases de style chinois réalisés pour l’Escalier de Cristal.