Entourage d' Anne-Louis GIRODET-TRIOSON (1767-1824).

Estimation : 4500/5000 €

Prix de vente : 20 496 €

SOUVENIRS DE L'HOTEL DE PRONAY

Entourage d' Anne-Louis GIRODET-TRIOSON (1767-1824).

Le premier tonnerre, ou fillette surprise par un orage.

Huile sur toile.

Dans un cadre en bois et stuc doré à palmettes. 

Dim : 63 X 51 cm.

Rentoilé.

Cette oeuvre, faisant preuve d'une grande sensibilité, illustre le moment précis où la première foudre d'un orage s'abat sur la campagne, surprenant la fillette en promenade. L'enfant porte une robe légère à taille haute et est coiffée d'une résille garnie de perles d'or, coiffure typique des années 1807/1810. L'artiste rend la sensation mêlée de peur et de froid ressentie par l'enfant.

Le contexte de scène choisi par l'artiste lui permet de réutiliser l'esthétique du drappé se gonflant de vent, maigre protection contre les éléments déchainés, comme dans les représentations du mythe de Niobé quelques années auparavant.

Ce thème de Niobé, utilisé entre autres par Féréol de Bonnemaison dans son tableau présenté au salon de 1799, permet à l'artiste de réaliser une oeuvre à la lisière entre le portrait et la scène de genre, le vent jouant avec le drapé de l'étole, l'instant se faisant sombre alors que l'enfant affiche une attitude réservée. 

Notre tableau, d'une grande qualité d'éxécution, est certainement issu d'un atelier d'importance. Son style se situe à la charnière entre un néoclassicisme austère et un préromantisme naissant.  La technique du portrait scène de genre était très prisée par Jeanne-Elisabeth Chaudet, peintre de talent qui s'inscrivait, comme ses cousines, les soeurs Lemoine (dont Nisa Viller, élève de Girodet) dans la continuité des portraits de Madame Vigée-Lebrun, emprunts de tendresse, tout en en faisant évoluer la forme.